De Valladolid à Tulum (Mexique)

27 mars 2019 2 Par Virginie

Nous continuons notre route vers VALLADOLID, jolie ville au charme colonial, elle fut l’une des premières colonies espagnoles du Yucatán.

Le Zocálo

En route pour la Riviera Maya…nous ne voulions pas aller à Cancun ni Playa del Carmen car bondés de complexes touristiques énormes…nous nous posons donc à Puerto Morelos…petite ville, ancien village de pêcheurs fondé par les Mayas ayant fui la guerre des Castres. Nous avons encore besoin d’une halte technique pour une histoire de WC nautiques en déroute ! Ici il y a la plage et aussi des hordes de moustiques !

Escale technique

Après ces 2 jours chauds et humides en bord de route, nous nous prenons au jeu d’aller à PAAMUL dans un camping afin de nous poser un peu… Nous y resterons une nuit ; l’ambiance hyperaméricanisée comme sur toute la côte a eu raison de nous…tout est en dollars, cher, on nous parle d’emblée en anglais et ici les maisons sont construites autour des camping-cars…les beatniks des années 70 ne sont plus du tout nomades !

Nos rafraîchissements préférés…limonada con agua (citronnade) et bien sûr cerveza !
Ca fait du bien le sable entre les orteils !

En route pour TULUM ….

Ce qui rend le site archéologique de Tulum unique, c’est sa position sur la falaise dominant la mer. C’est avant tout une forteresse (« tulum » en maya) d’où les Mayas assistèrent, interloqués, à l’apparition des premières caravelles espagnoles en 1518. Elle était encore habitée lors de la conquête de la péninsule en 1544 et disparue il y a environ 450 ans après avoir été une dernière cité maya. Les Mayas y trouvèrent une dernière fois refuge lors de la guerre des Castres au XIXème s. La cité est entourée sur 3 côtés par d’épaisses murailles et le 4ème côté faisant face à la mer du haut d’une falaise de 12m. Les édifices du site étaient réservés aux prêtres et aux nobles ; la population vivait à l’extérieur et ne pénétrait dans l’enceinte sacrée qu’à l’occasion de cérémonies.

Entrée par l’épaisse muraille (4 à 7m d’épaisseur)
Architecture maya-toltèque
Les murs étaient recouverts de couleurs vives (bleu, blanc et rouge) et construits selon des techniques programmées pour durer un siècle pré-colombien (52 ans) jusqu’à une nouvelle phase de travaux
Nous admirons la plage en contre-bas…
La passerelle accédant à la plage était fermée…puis surprise…c’est possible…
nous ne rechignons jamais à nous baigner !
Templo del Dios del Viento
au pied du Castillo…

Voici les personnages qui sont toujours présents dans la vie des Mexicains !